L’antisémitisme, c’est quoi ? Gérard Filoche nous montre

Vu le climat actuel (terrorisme, montée de l’extrême droite) le combat contre le complotisme et l’antisémitisme devrait être une des causes prioritaires. Ce n’est pas dans 5 ans et 300 morts de plus qu’il faudra se réveiller.

Rien à ajouter, rien à expliquer, rien à commenter.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/11/18/apres-un-tweet-controverse-le-ps-lance-une-procedure-d-exclusion-contre-gerard-filoche_5216892_823448.html

EDIT :

Le journal Libération vient de publier un article où Gérard Filoche tente de s’expliquer. On y apprend qu’il n’est seul à gérer son compte Twitter, mais pas seulement.

On n’avait pas remarqué le second plan. Dès que mon attention a été portée là-dessus, quand on m’a averti, on l’a enlevé. Mais la team Macron s’était mise en route là-dessus, avec l’aile droite du PS.

Ces propos n’excusent rien. Comment ne pas voir le problème de ce montage quand on se targue d’avoir fondé SOS-racisme ? Ce n’est pas juste le second plan qui pose problème, c’est l’ensemble. Certes, des supporters de Macron l’ont apostrophé, mais pas seulement. Gérard Filoche a une vision sélective et adopte une posture victimaire. Le problème ne vient pas des militants de Macron. Le problème est qu’un homme ayant son parcours politique (ainsi que la personne qui co-gère son compte) pioche dans les poubelles complotistes et antisémites du web pour en sortir ce montage abject.

Non, je ne le savais pas, on m’a dit après que c’était un truc à Soral. Cela fait 55 ans que je milite, je suis fondateur de SOS racisme. On veut faire croire que je suis un rouge-brun ? C’est faux, je suis un rouge-rouge. L’antisémitisme, le racisme, c’est hors de mon monde.

Quand on milite depuis 55 ans, qu’on est rouge-rouge, on ne retweete pas un message de soutien posté par un complotiste forcené passé par chez soral, pilier de la fachosphère, maintenant journaliste pour la chaîne RussiaToday.

Avoir des principes et des valeurs, c’est bien, se comporter sur les réseaux sociaux en exacte opposition à ce qu’on avance, c’est problématique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*